20 ans de prison pour le réalisateur Oleg Sentsov et 10 ans de prison pour le militant écologiste Alexandre Koltchenko

Publié le

20 ans de prison pour le réalisateur Oleg Sentsov  et 10 ans de prison pour le militant écologiste Alexandre Koltchenko

Russie : 20 ans de prison pour le réalisateur Oleg Sentsov

et 10 ans de prison pour le militant écologiste Alexandre Koltchenko

[25/08/2015] publication Amnesty international

Le cinéaste Oleg Sentsov et le militant écologiste Alexandre Koltchenko ont été condamnés respectivement à 20 et 10 ans de prison sur des accusations abusives d’actes de terrorisme.

Le ministère public russe accusait ces deux citoyens ukrainiens d’avoir mis le feu aux locaux du parti Russie unie, qui étaient ceux du Parti des régions ukrainien (parti du président évincé Viktor Ianoukovitch) au moment des faits, détruisant la cuisine du bâtiment. Oleg Sentsov et Alexandre Koltchenko sont également accusés d’avoir tenté de faire exploser la statue de Lénine et le monument de la flamme éternelle à Simferopol, la capitale de la Crimée. Les deux hommes nient toutes ces accusations.

UN PROCÈS ENTACHÉ D'IRRÉGULARITÉS

Oleg Sentsov a dit avoir été torturé lorsqu’il était détenu par le Service fédéral de sécurité russe (FSB), à l’instar d’un des témoins à charge contre les deux hommes. Oleg Sentsov et Alexandre Koltchenko n’ont pas été autorisés à s’entretenir avec leurs avocats russes pendant plus de quatre jours après qu’ils ont été transférés de la Crimée vers Moscou. Les deux hommes sont jugés par un tribunal militaire, dans une ville reculée du sud de la Russie, et dans une salle trop petite pour accueillir toutes les personnes souhaitant assister au procès. Les observateurs du procès, dont la personne qui représente Amnesty International, ont ainsi été contraints de suivre l’audience à tour de rôle et par petites tranches.

DES AVEUX OBTENUS SOUS LA TORTURE

Les principaux éléments à charge sont les déclarations de trois témoins. Toutefois, deux d’entre eux, Alexeï Tchirny et Guennady Afanassiyev, qui ont déjà été condamnés à sept ans de prison chacun dans le cadre de cette affaire, ont tous deux refusé de témoigner au tribunal. Alexeï Tchirny a invoqué son droit de ne pas témoigner contre soi-même. Son avocat avait auparavant déclaré que son client avait été maltraité et qu’on lui avait promis une condamnation moins lourde s’il plaidait coupable et qu’il témoignait contre les autres. L’avocat a été dessaisi de l’affaire. Guennady Afanassiyev a refusé de témoigner le 31 juillet au motif qu’il a été contraint de faire des déclarations à charge. Le troisième témoin est une personne jouant le rôle d’informateur auprès de la police et qui a fourni de faux explosifs pour faire exploser la statue de Lénine et le monument de la flamme éternelle.

Ce procès a été conçu pour envoyer un message. Servant la guerre de propagande de la Russie contre l’Ukraine il a été chargé de relents de l’époque stalinienne des simulacres de procès de dissidents.

Heather McGill, chercheuse d’ Amnesty International.

Tous deux avaient participé à des manifestations pacifiques contre l’intervention russe en Crimée. Sentsov avait notamment participé aux événements d’Euromaïdan à Kiev, en Ukraine, en tant que membre du groupe de manifestants motorisés « Automaïdan ».

Commenter cet article